Retour sur l’Agile Game France 2017

Cette année, près de 90 grands enfants se sont retrouvés dans la belle ville de Lille le weekend du 17 et 18 mars. A l’Agile Game France, contrairement aux événements classiques, le programme n’est pas défini en amont, il est créé par les participants le jour J.

De la même manière que dans un forum ouvert, notre petite centaine de joyeux lurons ont ainsi pu proposer librement leurs ateliers. Au travers d’une feuille A4, nous affichons au mur la fiche du jeu et ses caractéristiques principales. Le processus de démarrage d’un atelier est ensuite assez complexe… Nous pourrions le représenter par les étapes suivantes :

  1. Vous êtes intéressés par un jeu ?
  2. Vous mettez un post-it sur la fiche avec votre nom
  3. Quand vous le souhaitez, démarrez le jeu, prenez la feuille et faites un appel à participants
  4. Au bout de 30 secondes, le nombre de participants requis est atteint. C’est parti !

Oubliez les longues sessions de consensus, les jeux peuvent démarrer vite, très vite… Parfois même trop, nous faisant louper certains démarrages.

L’arrivée à l’AGF

L’AGF débute le vendredi matin, j’arrive le vendredi soir, et première bonne surprise, je découvre plein de nouvelles têtes, l’excitation pour le lendemain matin commence à monter… A mon arrivée à cette seconde journée, je découvre le gigantesque board de propositions. Quelle frustration lorsque je comprends qu’il s’agit du pan de mur représentant les jeux déjà joués. Heureusement, celui des jeux à venir est encore bien fourni. Mon objectif de remplir ma besace de nouveaux ateliers va pouvoir être atteint !!!

(Photo Alexandre Boutin)

Le Top 3

parmi les nombreux jeux expérimentés, trois belles découvertes vont me rester en tête. Je vous livre mon take away de l’#AGFr17.

SPA 

Aurélien Morvant (@AurelienMorvant) nous partage ce jeu pour nous faire découvrir les bienfaits de partager nos impressions positives. Le nom vient des petites bulles qui nous remplissent d’énergie et de bonne humeur.

Par groupe de 3, assis les uns en face des autres, nous nous posons mutuellement une question à la fois :

  •  De tout ce que tu fais de bien dans ton travail, qu’est ce qui te plait le plus ?
  •  Quoi d’autre ?
  •  Quel serait le premier signe ou indice qui te ferait dire que tu as progressé juste un petit peu à l’issue de cette session ? Comment le saurais-tu ?
  •  Considérant tout ceci, quelle est la chose la plus intéressante que cette session pourrait t’aider à développer ?

Ces quatre questions vont fortement nous faire réfléchir pour trouver l’élément le plus important pour chaque question.

Maintenant que nous nous sommes tous livrés et sans barrière, un membre du trinôme se retourne, les autres ont 1 minute pour dire des choses positives dans son dos. Les yeux fermés ce dernier écoute et savoure. Cet exercice est extrêmement stimulant, nous ne partageons quasiment jamais nos bonnes impressions. Il n’est pas question de mentir mais juste de mettre le focus sur le positif. Nous repartons de cet atelier avec notre jauge d’énergie remise au maximum. Imaginez alors cette activité en équipe, un moyen efficace de souder le groupe et donner un bon élan.

Feedback+

Dans la même lignée, Julie Verhague (@JulieVerhague) a enchaîné en nous partageant un jeu fraîchement nommé Feedback+. Les joueurs assis face à face vont avoir chacun un round de 30 secondes pour dire positivement tout ce qu’il pense de l’autre. Une fois l’échange fait, un groupe se décale d’un rang pour réitérer avec les suivants. C’est ainsi que démarre l’infernal feedback positif. Quelle puissance, une claque en quelques minutes ! Dire des choses sympathiques et authentiques peut permettre de faire tomber des barrières, ensoleiller une journée ou même par exemple asseoir une légitimité.

Keep Talking and Nobody Explodes

Avec un objectif complètement différent, “Keep Talking and Nobody Explodes“. Deux équipes vont tenter de désamorcer une bombe avant qu’elle n’explose, pour cela un groupe dispose des spécifications techniques et l’autre de la bombe en 3D. Les deux équipes vont devoir apprendre à communiquer pour réussir à la désamorcer dans le temps imparti. C’est ainsi qu’au fil des explosions les rétrospectives aident les équipes. Vous repérerez rapidement les leaders, les consciencieux ou encore les turbulents. A l’inverse des jeux classiques sur la communication, celui-ci permet de mettre en avant les comportements dans des situations de stress et d’avoir une belle coopération. J’imagine pouvoir l’utiliser en formation sous 30 minutes pour mettre en avant la communication riche et les itérations. Avec les Lego Mindstorms voici mon deuxième jeu utilisant un logiciel.

Le bonus : Kanbanzine v2

La nouvelle version du Kanbanzine nous a été présentée par Arnaud Gonzales (). Ne connaissant que getKanban, je découvrais Kanbanzine mais à l’écoute des discussions sur cette V2, il semblerait que certaines améliorations soient utiles. Dans ce jeu, vous êtes la nouvelle équipe de rédaction d’un hebdomadaire. En équipe, vous allez devoir sortir les 4 prochains numéros en respectant le processus de fabrication. Comme getKanban, cet atelier vous permettra de comprendre les fondamentaux d’un système Kanban dans un monde autre que IT. Les premiers tours sont intéressants mais je reste sur ma faim car nous n’avons pas pu finir la partie. La mise en place est longue, même avec des agilistes aguerris, il faut prévoir une vraie préparation. Le Kanbanzine fait partie de jeux ayant besoin d’un discours rodé pour ne pas laisser place aux divergences. A réessayer prochainement à la maison pour aller plus loin dans la découverte de cette V2 !

(Photo Martine Bornerie‏)

Conclusion

L’AGF, voilà un très bel événement, une bouffée d’air frais au milieu d’une ambiance bon enfant. Je reviendrai sans aucun doute mais pour les deux jours.

A l’année prochaine !

Nelson Dufossé

A propos Nelson Dufossé

Actuellement chez Xebia, mon métier est aujourd'hui ce que nombreux nomment "coach agile". Cependant à force d'entendre "agile" à toutes les sauces (crédit agile, voiture agile, économie agile etc.), qui sait encore réellement avec précision qui se cache derrière ce mystérieux "agile" ? En tout cas j'essaye au quotidien d'augmenter la collaboration entre les Hommes, d'améliorer les organisations et aider à mettre en place des pratiques qui correspondent aux équipes. Je m'intéresse particulièrement aux équipes traitants des sujets bug data et data science. Fana des serious games, je suis toujours partant pour animer ou participer à un nouveau. Avant cela j'ai travaillé pendant plusieurs années en tant que project manager et référent fonctionnel dans le monde de l'événementiel pour les systèmes de billetterie, d'accréditations et de contrôle d\'accès. Un monde fantastique et dynamique qui m'a fait goutter à l'organisation des plus grands concerts et championnats (Eurobasket 2015, Top 14, Euro2016, etc.). L'organisation d'événements a plus petite échelle vient donc tout naturellement et se matérialise par l'animation de l'association Nord-agile y compris l'agile tour chaque année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *